Regard sur le programme réalisé

ORGANISATION DU BILAN DE COMPÉTENCES

Le bilan de compétences, au sens du code du travail, se déroule en trois phases (dont la seconde comporte deux étapes). Entre deux et trois mois sont nécessaires à la réalisation, à raison de plusieurs rendez-vous de 2 h en moyenne espacés dans le temps.

Ce cheminement va accompagner la progression du salarié et le conduire à effectuer des choix en connaissance de causes.

Etape préliminaire

Cette première étape permet de faire connaissance, de présenter la démarche de bilan ainsi que les méthodes employées.

Après avoir retracé brièvement le parcours professionnel et personnel du bénéficiaire, les échanges ont consisté à identifier ses attentes au cours du bilan.

Analyse de la demande :

  • Faire connaissance avec le salarié,
  • Présenter la démarche de bilan, les méthodes employées,
  • Retracer brièvement le parcours professionnel et personnel du salarié,
  • Cerner la demander de bilan, les attentes,
  • Définir en commun un plan de route du bilan de compétences,
  • Présenter l’objectif de travail du prochain entretien.

Durée :

La durée est d’environ 2 heures

Phase d’investigation

2a – Phase de Rétrospection

Après avoir analysé le parcours scolaire, professionnel et extra-professionnel du bénéficiaire, un travail sur l’identification des compétences acquises a été mené au cours de plusieurs entretiens d’explicitation et d’une analyse précise des fonctions occupées.

L’objectif est de :

  • Repérer les fils conducteurs de son parcours et les apprentissages réalisés tout au long de la vie,
  • D’analyser les principales activités en termes de compétences, de connaissances, de personnalité et de facteurs de motivation,
  • Repérer les compétences en termes de savoirs, savoirs faire et savoir être.

Ensuite, le bénéficiaire réfléchit à son orientation professionnelle à l’aide de tests sur ses centres d’intérêt et sa personnalité, d’inventaires sur ses valeurs professionnelles, ses conditions de travail, ses atouts et faiblesses.

L’objectif est de :

  • Identifier les éléments de sa personnalité,
  • Identifier ses motivations,
  • Clarifier ses intérêts et qualités professionnels,
  • Faire ressortir ses valeurs professionnelles,
  • Approfondir sa connaissance d’elle-même,
  • Identifier son rapport à l’environnement professionnel.

2 b –  Phase de prospective :

L’objectif est de :

  • Explorer son idéal d’emploi à partir de l’imaginaire,
  • Identifier ses espoirs et ses peurs face à son avenir professionnel,
  • Dégager certaines exigences personnelles face à un emploi.

Durant cette phase, le bénéficiaire se projette dans différents domaines d’activité. Il identifie en outre, divers emplois et explore différentes pistes.

Il/Elle recueille auprès de sites internet spécialisés des informations précises sur les métiers (métiers, secteurs d’activités, exigences du marché de l’emploi en termes de compétences, d’aptitudes, de niveau d’études et de formation, de débouchés…).

Puis, il/elle se donne l’occasion d’approfondir les pistes professionnelles en réalisant plusieurs enquêtes métier auprès de professionnels.

Des exercices de visualisation et de projection sont réalisés pour permettre de prendre conscience de la réalité de ces deux pistes professionnelles.

A l’issue des enquêtes métier et des simulations de projection, le bénéficiaire abandonne ou au contraire retient un ou deux projets qu’il va ensuite approfondir.

Durée :

La durée est de 16 à 18 heures

Phase de conclusion

L’objectif est de :

  • Repérer les éléments de motivation et les compétences pouvant être mise à profit dans ce nouveau projet,
  • Identifier les atouts et les freins,
  • Valider son projet professionnel,
  • Préciser les étapes nécessaires à la mise en œuvre du projet.

Dans cette étape, le bénéficiaire cherche à définir les étapes indispensables à son projet d’orientation. Il effectue des recherches pour identifier les cursus de formation les plus adaptés à son niveau de compétences actuelles mais aussi réalisables en fonction de ses obligations personnelles.

Il/Elle peut être amené à contacter divers organismes de formation auprès desquels il/elle recueille les modalités et les programmes de formation.

Puis le bénéficiaire travaille sur la mise en œuvre de son projet en s’assurant qu’il/elle possède les compétences requises par rapport au profil de postes recherchés et que les conditions de travail et le secteur d’activité était en adéquation avec ses valeurs et choix personnels.

Le bénéficiaire peut être amené à réaliser des recherches de documentations, de données chiffrées sur le marché de l’emploi de la Région ou de sa zone de recherche d’emploi, vérifiant ainsi le potentiel d’emplois accessibles à moyen terme.

Le bénéficiaire durant cette période a l’occasion de mettre à jour son CV en identifiant et en valorisant ses compétences.

En parallèle, il/elle travaille sur les risques d’échec liés à la mise en œuvre de son projet et  envisage des solutions pour y remédier.

Durée :

La durée est de 2 à 3 heures

La phase de conclusion est ponctuée par une Synthèse qui retrace tout le parcours du bilan de compétences. Cette dernière est remise au salarié.

La durée de rédaction est de 3 à 4 heures

Start typing and press Enter to search